fassmdz

fassmdz

Sécurité sur les pistes

Sécurité sur les pistes : le port du casque se généralise

Les chutes en ski  ou en snowboard chez les adultes sont dangereuses et entraînent, spécialement lors des collisions entre pratiquants ou contre des obstacles, fréquemment des traumatismes crâniens.

Tous les pratiquants ont donc intérêt à porter un casque lors de la pratique de sports d’hiver. Obligatoire pour les enfants en écoles de ski,  Il faut choisir un modèle homologué et l'ajuster de façon à ce qu'il ne bouge pas une fois attaché

Il est donc primordial de choisir un casque adapté à sa morphologie et à sa taille pour un maximum de confort et de sécurité.

EQUIPEMENT

Suivre les règlements FIS en vigueur

 PORT DU CASQUE EN SKI ALPIN :

Le port du casque en ski ALPIN (courses et entraînements)

est OBLIGATOIRE

Les casques doivent être homologués, conforme aux normes de sécurité,  se conformer au règlement de la FIS en matière d'équipement, pour la Descente, le Slalom Géant, le slalom, le Super G et le Super
Combiné. Dans TOUTES LES CATEGORIES D’AGE

Avoir du matériel adapté à la  nature de l’épreuve

 

PROTECTION DORSALE OBLIGATOIRE

(extrait du règlement FIS)

Le port d’une protection dorsale, conforme aux spécifications de la FIS (Spécification Equipement de Compétition ) Le protège dos adapté à la taille du skieur, est OBLIGATOIRE, en compétition comme à l’entraînement, sur l’ensemble des niveaux d’épreuves et ceux à partir de la catégorie Benjamin(e) (jusqu’à Master et Vétéran), Pour les catégories inférieures, Microbes et Poussins, la protection dorsale devra être fortement recommandée.

 

 Règles de sécurité, préconisées par la fédération internationale de ski

Assurer la sécurité
Il est important de connaitre les bonnes pratiques. Pour le ski et le snowboard

1 - Respect d’autrui

Les usagers des pistes doivent se comporter de telle manière qu’ils ne puissent mettre autrui en danger ou lui porter préjudice soit par leur comportement soit par leur matériel.

2 - Maitrise de la vitesse et du comportement (à tout moment je contrôle ma vitesse)
Tout usager des pistes doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu’aux conditions générales du terrain et du temps, à l’état de la neige et à la densité du trafic.

3 - Choix de la direction par celui qui est en amont (tous ceux qui sont en dessous de moi ont la priorité) 
Celui qui se trouve en amont (du coté de la montagne) a une position qui lui permet de choisir une trajectoire, il doit donc faire ce choix de façon à préserver la sécurité de toute personne qui est en aval (du coté de la vallée).

4 - Dépassement (je garde mes distances pour doubler) 
Le dépassement peut s’effectuer par l’amont ou par l’aval, par la droite ou par la gauche ; mais il doit toujours se faire de manière assez large pour prévenir les évolutions de celui que l’on dépasse.

5 - Au croisement de pistes et lors d’un départ (Au départ ou à un croisement, je m’assure de ne gêner personne.)
Après un arrêt ou à un croisement de pistes, tout usager doit, par un examen de l’amont et de l’aval, s’assurer qu’il peut s’engager sans danger pour autrui et pour lui.

6 - Stationnement (J’évite de stationner au milieu de la piste.)
Tout usager doit éviter de stationner dans les passages étroits ou sans visibilité en cas de chute, il doit dégager la piste le plus vite possible.

7 - Montée et descente à pied (Si je dois remonter, j’emprunte toujours le bord de la piste.)
Celui qui est obligé de remonter ou de descendre une piste à pied doit utiliser le bord de la piste, en prenant garde que ni lui, ni son matériel ne soient un danger pour autrui.

8 - Respect de l’information, du balisage et de la signalisation (Je m’informe de la météo, de l’état des pistes, Je respecte les consignes et le balisage.)
L’usager doit tenir compte des informations sur les conditions météorologiques, sur l’état des pistes et de la neige. Il doit respecter le balisage et la signalisation.

9 - Assistance (En cas d’accident, je donne l’alerte et je reste à la disposition des secouristes) 
Toute personne, témoin ou acteur, d’un accident doit prêter assistance notamment en donnant l’alerte. En cas de besoin, elle peut se mettre à disposition des secouristes.

10 - Identification (Témoin d’un accident, je me fais connaître auprès des secouristes.)
Toute personne témoin ou acteur d’un accident, est tenue de faire connaître son identité auprès du service de secours et/ou des tiers.

 

 

 



30/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres